Office de tourisme mobile du futur

Cet article est rédigé à partir des échanges du Bacalab "Office de tourisme mobile du futur" organisé par la MOPA et AEC le 27 janvier 2016. Ce bacalab s’est tenu en ouverture de la rencontre du réseau "Révolution de l’accueil - saison 2" et toutes les présentations de cette journée sont consultables sur le site de la MOPA.
Vous pouvez aussi télécharger cette note.
Retrouvez également en ligne la synthèse du deuxième bacalab sur les "Offices de tourisme inspirés par les tiers-lieux".

1. QUEL IMPACT A L’OFFICE DE TOURISME MOBILE SUR LE RAPPORT AUX VISITEURS

La rapport entre le public et le professionnel de l’OT est-il différent lorsque l’OT est mobile et vient au-devant des touristes ?

  • Le rapport n’est pas du tout le même, les touristes sont plus détendus (ils sont moins dans une posture utilitariste). Importance d’être là où sont les touristes. Le choix du lieu est crucial pour rencontrer le succès : les sorties de plages ne sont pas les meilleurs endroits car les gens ne font que passer. Idem pour les marchés, mieux vaut se situer un peu en marge des marchés.
  • Attention, souvent les gens veulent des conseils à partir de l’endroit où ils se trouvent.


2. LES EVOLUTIONS POSSIBLES

La vente sur place ?
C’est possible mais il ne faut pas s’attendre à des gros chiffres d’affaire.
Problème logistique pour certaines solutions : triporteurs par exemple.
Concernant la billetterie pas impossible mais demande une connexion Wifi, la possibilité d’imprimer les billets sur place.
La question du commerce touristique ambulant est intéressante mais le choix des produits est essentiel.
L’OT mobile comme hub Wifi
A Saint Nazaire, l’OT mobile est devenu un point iMobile, l’OT se transformant alors en borne Wifi mais nécessité d’avoir une connexion 3G, ce qui n’est pas le cas partout.

La gamification pour désacraliser l’Office de Tourisme
L’OT mobile s’accompagne d’une application quizz sur un quartier pour informer de manière ludique les touristes sur le quartier en question. -> ouvre la question de la gamification autour de l’OT mobile.

Exemple du Guide Bordeaux Safari qui a une approche originale, proche de celle des GPS déroutant, de la visite touristique d’un lieu, d’une ville.

Comment communiquer envers les publics qui « ont peur » d’un OT ?
Faire de l’OT mobile un « camion bons plans » qui proposerait aux touristes des alternatives décalées par rapport à ce qui peut être proposé dans les OT classiques.
Saint Jean de Monts a organisé des rencontres dans un café un jour donné de la semaine afin de faire rencontrer des touristes et des gens du territoire autour des « bons plans », des visites différentes sur le territoire. Les gens veulent de l’humain, mais avec un rapport différent que celui trop institutionnel des OT fixes. Valoriser le « petit plus » auquel le touriste est attaché et qu’il ne trouve ni dans les guides ni sur internet.
L’idée de faire de l’OT mobile un « événement » est intéressante : une sorte de tiers-lieu mobile, proche de l’idée de pop-up stores mais nécessite une certaine logistique.


3. VERS DES TIERS-LIEUX EPHEMERES ET MOBILES ?

La dernière partie du Bacalab a permis d’imaginer un office de tourisme mobile évènementiel, qui se transforme en tiers-lieu éphémère.

Ici, l’objectif ne sera plus forcément de faire du nombre en termes d’information touristique mais plutôt de proposer aux visiteurs une expérience dans un lieu étonnant, avec un moment de détente et d’échange avec des locaux, qu’ils soient experts de l’office de tourisme ou habitants.

Tiers-lieu éphémère ambulant

Les caractéristiques de ce lieu éphémère :
- transportable facilement
- créant l’évènement : le tiers-lieu éphèmère va exister sur un lieu agréable attractif : un bord de rivière, une cour de château, une place de village…
- désinstitutionnalisé : on a plus l’impression de rendre visite à quelqu’un que de se rendre dans un office de tourisme.
- attractif
- léger
- adapté à l’environnement et aux circonstances
- identitaire au territoire
- un nom non marqueté et non institutionnel : comme Vaniti, le marchand de bons plans
- utile et pratique
- service : électricité, wifi, et impression
- dans certains cas, un tiers lieu
- information et conseil touristique : bons plans
- jeux (de type Bordeaux Safari) ou Quizz
- jeux physiques
- esthétique

Synthèse rédigée par Alexandre Bertin, AEC et Jean-Luc Boulin de la MOPA.


Mopa 60-64 rue Joseph Abria, 33000 BORDEAUX - mopa@aquitaine-mopa.fr
T. 05 57 57 03 88 - F. 05 57 57 03 85 - Plan Google Maps