Ce projet vous intéresse ?

Les apports du projet

Le projet propose donc deux volets :

- Un volet accompagnement
- Un volet commercial

Sur le volet accompagnement, la MOPA est aujourd’hui en mesure de vous suivre sur la mise en oeuvre d’une régie publicitaire locale, qui permet d’apporter de l’autofinancement à la structure.

Sur le volet commercial, la régie interrégionale a travaillé sur des principes de bases :
- Les offices de tourisme positionnés sur la régie interrégionale travaillent sur trois supports : les éditions (le print), le web et les écrans.Ils peuvent choisir de travailler sur les trois supports ou sur un ou deux supports selon les besoins.
- Concernant le contenu, tout annonceur extra-local en complément des annonceurs locaux est a priori éligible. En effet, cette régie ne fait pas office de régie locale. Elle apporte un complément d’affaires aux régies existantes et peut permettre de se lancer dans cette activité.
- Des « règles » de refus d’annonceurs ont été déterminées par le groupe : annonceurs en concurrence directe avec la réalité locale et annonceurs contraires aux valeurs du territoire ou mauvais pour l’image.

==> Aujourd’hui, le groupe est en pleine structuration avec le concours de Médiatourisme :
- Evolution des membres du groupe avec l’arrivée de nouveaux offices de tourisme : Hossegor, Capbreton Seignosse, Cambo les Bains et la Pierre Saint Martin (prochaine entrée dans le groupe début 2015 pour les offices de tourisme ayant capacité à répondre aux critères de la régie interrégionale)
- Rendez-vous avec chaque office de tourisme membre du projet, recensement des besoins et des possibilités de ventes
- Création d’un site internet dédié, rassemblant l’ensemble des médiakits des offices de tourisme participant au projet
- Recherche d’annonceurs

Les premiers contrats de vente ont été signés.

A terme, la finalité de la régie interrégionale est multiple :

1. Amener une ressource financière supplémentaire :

Voici la clé de répartition pour chaque support :

- Pour le réseau d’écrans : au CPM (coût par mille visiteurs dans l’office de tourisme)
Il est donc nécessaire de disposer d’un compteur de visiteurs.
- Pour internet : au CPM (coût par mille visiteurs sur la page Internet où apparaît la publicité). D’où la nécessité pour l’office de tourisme de disposer d’un système de statistiques de type Google Analytics. Le prix de vente variera selon l’annonceur
- Pour le print : selon le tarif pratiqué par l’office de tourisme

2. Apporter un complément à sa propre régie locale :
Vente d’annonceurs régionaux ou nationaux en complément de son offre locale.

3. Acquérir de nouveaux médias :
Mise en place d’une Communication Audiovisuelle Dynamique (réseaux d’écrans) dans et hors les murs de l’office de tourisme.

Foire aux questions

Avant de vous lancer, quelques réponses aux questions que vous vous posez :

- Comment convaincre mon conseil d’administration ?
Devant la baisse des fonds publics et la nécessité d’autofinancement des structures, cette piste de monétisation n’est pas négligeable. Elle demande en effet quelques investissements de départ mais peut très rapidement, comme d’autres pistes, s’avérer indispensable dans l’avenir.

- Quels investissements sont à prévoir pour la mise en place de ma régie ?
==> Une optimisation des supports de communication : site internet refondu, qualité du print, mise en place d’un affichage dynamique (écrans et moyen de diffusion)...
==> Des outils de contrôle fiables : Google Analytics pour les sites web et des compteurs de visiteurs pour la fréquentation physique
==> Un droit d’entrée de 500€ pour la régie interrégionale

- Puis-je conserver ma régie interne tout en conventionnant avec la régie MOPA ?
Bien entendu. Une régie locale est totalement complémentaire à la régie interregionale.

- Je n’ai pas de régie, et je n’ai jamais eu d’actions commerciales. Puis-je quand même me lancer dans le projet ?
La MOPA a prévu un accompagnement permettant à tout territoire d’évaluer son potentiel publicitaire et de mettre en oeuvre de façon parallèle une régie locale et la régie interrégionale. Je pourrai donc me lancer après cette période d’accompagnement.

- Je ne vois que 5000 visiteurs dans mon office de tourisme, puis-je faire quelque chose ?
Les gros annonceurs seront très peu intéressés par un faible nombre de visiteurs. Et s’ils le sont, le retour sur investissement sera très faible par rapport au temps passé sur cette action. Aussi, une commercialisation en local est préférable.

- Quels éléments dois-je mettre à disposition pour démarrer la régie interrégionale ?
Une fiche de renseignement est à compléter au départ du projet. Il s’agit d’indiquer la situation des différents supports de communication de l’office de tourisme : Quantité, audience, fréquentation, informations commerciales actuelles, prix...
Par la suite, un Médiakit sera nécessaire à Médiatourisme pour présenter l’offre.

- Je suis en refonte de mon site web, que dois-je prévoir ?
Le cahier des charges de votre site doit prévoir des espaces à commercialiser en home page ou en page intérieure que ce soit pour la régie locale ou la régie interrégionale.
Fiche technique Internet.

- J’ai une page de libre sur mon guide pratique. Ai-je intérêt à la confier à la régie MOPA, ou bien continuer avec un annonceur local ?
Etant donné que votre objectif est de vendre, il vous faut multiplier vos chances. Vous pouvez donc confier votre page aux deux entités jusqu’à ce que l’une ou l’autre vende.
Fiche technique Editions

- Puis-je refuser un annonceur ?
Vous pouvez refuser tout annonceur non conforme à votre politique touristique ou concurrentiel à votre offre de territoire.

- Qu’est ce que le CPM ?
Le coût pour mille correspond au coût pour mille contacts publicitaires, quel que soit le média.
On parlera de coût pour 1000 visiteurs physiques, de coût pour 1000 éditions, de coût pour mille pages vues...etc.
Par exemple, sur les éditions, si le coût pour mille est de 30€, lorsque vous avez 10000 éditions, vous pouvez vendre votre publicité en page quadri 300€.

Conditions et contact

Conditions :

Si le projet vous intéresse, que ce soit pour être accompagné ou commercialiser vos supports, voici les deux principales conditions :

- Droit d’entrée de 500€

- Signature d’une convention d’engagement dans la régie interrégionale entre la MOPA et chaque office de tourisme.

Plus d’informations :

Laure Dubois
laure.dubois@aquitaine-mopa.fr
05 57 57 03 83


Mopa 60-64 rue Joseph Abria, 33000 BORDEAUX - mopa@aquitaine-mopa.fr
T. 05 57 57 03 88 - F. 05 57 57 03 85 - Plan Google Maps